Huvud

Le Château de Gripsholm

Gripsholm Castle. Photo: Norberg Design AB/Dick Norberg.
Le Château de Gripsholm, qui compte parmi les plus célèbres de Suède, se dresse sur un îlot du lac Mälaren, dans la petite ville pittoresque de Mariefred, à quelque70 kmde Stockholm.

Il abrite une remarquable collection de meubles et d´objets d´artisanat couvrant quatre siècles, ainsi qu´un des théâtres du 18e siècle les mieux préservés d´Europe.

Ce château jouit également d´une réputation internationale pour son imposante collection de portraits – la collection de portraits de l´État suédois – représentant d´illustres personnages du règne de Gustave Vasa à nos jours.

The Swedish national collection of portraits at Gripsholm. King Carl Gustaf.  Photo: Nationalmuseum.
IIl est possible d´admirer l´intérieur du château pendant la saison estivale, en visite libre ou guidée. Les groupes sont accueillis sur réservation à longueur d´année. Pour de plus amples renseignements, voir le menu ci-dessus.
 

Histoire


Le Château de Gripsholm doit son nom à Bo Jonsson Grip, éminente personnalité de la Suède médiévale, qui fit édifier la première forteresse pendant la seconde moitié du 14e siècle.
 
À la fin du moyen-âge, cette forteresse fut offerte à un monastère de chartreux fondé à Pacis Mariae – en suédois Mariefred.

Lors de la Réforme protestante, le monastère fut intégré à l´État et, en 1537, la construction du château débuta sous la direction du maître de chantier Henrik von Köllen.
 
Érigé pendant la Renaissance à l´initiative de Gustave Vasa, le château fut conçu comme un élément d´un nouveau système de défense national ainsi que comme une résidence représentative du futur roi. La grande Salle du conseil avec son plafond peint et ses portraits en pied de Gustave Vasa et les autres régents européens de l´époque donne une image fidèle du cadre original de Gripsholm.

Gripsholm Castle. Copperplate, Erik Dahlberg's "Suecia antiqua et hodierna". Original: The National Library of Sweden, The Royal Library.
La chambre la plus célèbre du 16e siècle est celle du duc Charles, futur Charles IX, qui est l´un des intérieurs suédois les mieux préservés de cette période.

Au temps où la Suède était une grande puissance, Gripsholm était la résidence des reines Marie Éléonore et Hedwige Éléonore. Cette dernière ordonna d´importants travaux de reconstruction et d´extension, notamment l´aile de la Reine.

Sous Gustave III, à la fin du 18e siècle, le château connut une nouvelle période fastueuse. C´est alors que fut aménagé, dans une des tours cylindriques de la Renaissance, le somptueux théâtre qui est l´un des mieux préservés de l´époque en Europe. C´est également du 18e siècle que date Salon rond de Gustave III, pendant de la Salle du conseil de Gustave Vasa.

Dans le Salon rond, le visiteur peut admirer des portraits de Gustave III et des régents européens contemporains.

Gustav III's castle theatre at Gripsholm. Photo: Nationalmuseum.
Au 19e siècle, Gripsholm devint un symbole de fierté nationale et, à ce titre, des meubles et des objets d´art de grande valeur historique furent transférés de différents palais royaux.
 

La collection de portraits de l´État suédois


Le Château de Gripsholm jouit également d´une réputation internationale pour son imposante collection de portraits – la collection de portraits de l´État suédois – représentant d´illustres personnages du règne de Gustave Vasa à nos jours.

Chaque année, l´Association « Gripsholm » fait peindre des portraits honorifiques de Suédois célèbres pour enrichir la collection du Château.
 

Le jardin du château


Créé au 16e siècle, le parc a évolué au fil du temps.
 
Au 16e siècle, du côté ouest du château, on aménagea un jardin d´herbes avec un cabanon puis, en 1581, un pavillon en forme de tour fut ajouté.
Gripsholm Castle park and gardens seen from above. Photo: The Royal Court/Bergslagsbild.
Sous Charles IX (1604–1611) le paysagisme évolua vers une forme plus structurée et le jardin de Gripsholm suivit sans doute cette tendance. Dans une de ses lettres, le souverain mentionne le plaisir que lui procurent les promenades dans les allées du parc.

Vers 1730, Carl Hårleman dessina un nouveau jardin de style rococo, qui fut entouré d´un mur en brique revêtu de tôle.

Statue of Hebe in Gripsholm Palace Park. Photo: The Royal Court.
Gustave III (1771–1792) fit raser ce mur et l´endroit fut transformé en parc. Il est probable que les quelques tilleuls qui se dressent aujourd´hui du côté ouest de l´île du château datent de cette période et constituent les vestiges d´une allée.

Au 19e siècle, le jardin de l´île du chateau évolua. Le système d´allées fut conçu et développé à cette époque dans un esprit romantique.
 
En 1897, le « grand » verger fut planté dans un ancien champ du Parc aux biches. Il comptait initialement 3 600 arbres et représentant la plus grande culture fruitière de Suède.

Pendant la 2e Guerre mondiale, la production annuelle de pommes était de 80 à 100 tonnes. La dernière récolte date de 1970–71. Depuis, cette activité a été abandonnée car elle n´était plus considérés comme rentables.

The Greenhouse in Gripsholm Palace Park. Photo: The Royal Court.
À la fin du 20e siècle, une serre fut aussi construite tout près du château. La serre actuelle est une reconstruction de celle qui existait un siècle auparavant.

Les plantations de l´île du château sont essentiellement des vestiges d´un vaste parc du 19e siècle, qui forme un écrin de verdure autour du château et invite à une promenade agréable.

Les visiteurs peuvent admirer des plates-bandes et monogrammes fleuris autour du château, ainsi qu´un petit jardin d´herbes créé du côté ouest en 1993, en souvenir du monastère de Pacis Mariae.

Un verger de quelque 250 arbres fournit la matière première du jus de pomme vendu au château.

A fallow deer. Photo: Pressens Bild.

Le Parc aux biches de Gripsholm


Depuis le 17e siècle, la réserve naturelle du « Parc aux biches » de Gripsholm est un pâturage appartenant aux étables royales de Gripsholm.

Dans les années 1860, le roi Charles XV le fit aménager en parc de promenade et parc animalier.

Aujourd´hui, toute de cette réserve naturelle d´une soixantaine d´hectares sert de pâturage à une centaine de daims. C´est une zone de randonnée très prisée des riverains et des nombreux visiteurs du Château de Gripsholm, parsemée de vestiges culturels, notamment un ancien rempart, une nécropole, un emblème en fonte ainsi que d´anciennes promenades et des ruines.